Archives de Catégorie: Uncategorized

Le nouveau iPhone 5

Dire que je viens juste de me procurer le 4!


Peinture design, une mode qui fait du pouce

Je suis tombé aujourd’hui sur une publicité de Canon qui joue avec des formes de peintures. Le rendu est très réussi, mais me fait énormément penser à la pub de Sico (bien que celle de Sico demandait ÉNORMÉMENT plus de préparation, si vous avez vu le making of, vous savez de quoi je parle) mais également à Canon. Une mode assez indémodable selon moi puisque le rendu est vraiment surprenant.


Adidas Fast vs Fast


arroseur arrosé

article tiré de quietglover
http://quietglover.com/2010/02/01/arroseur-arrose/

A Time Square, ils sont joueurs. On l’avait vu avec l’utilisation par Weatherproof de l’image de Barack Obama en début de mois, cette fois-ci c’est au tour d’une autre marque, La chaine AMC, de créer l’évènement avec un billboard récupérant l’idée de Weatherproof sauf que dans cette version faisant la promotion de la saison 3 de Breaking Bad, Obama n’est plus présent mais parodié par l’acteur principal de la série, un professeur de chimie devenu dealer de méthamphétamine.

Ce n’est d’ailleurs pas véritablement le président américain qui se trouve parodié, mais bel et bien la prise de parole de Weatherproof en elle-même. On appréciera notamment le très bon « A Dealer in Style » remplaçant « A Leader in Style », tagline du premier billboard . Un coup de pub de Weatherproof sublimé par AMC, vraiment bien joué.


une Mini Cooper en cadeau ?

Mini Amsterdam a saisi l’opportunité offerte par le lendemain de Noël en plaçant dans la capitale néerlandaise, près des poubelles, de grands cartons laissant supposer qu’un des habitants du quartier ciblé venait de recevoir une Mini Cooper comme cadeau de Noël. Attention aux volleurs, ceci n’est qu’une pub!


Clients from Hell

Je dois dire que j’ai eu un très gros coup de coeur pour le site suivant. Je doit aussi dire que ces extraits sont tirés de clients avec qui je n’ai jamais fait affaire!

http://clientsfromhell.tumblr.com

ma favorite :
“Can you come by my office and make the website while I’m watching?


V télé prend exactement mon concept !

J’avoue être assez flatté de l’extrême hommage que V télé m’offre avec sa nouvelle campagne imprimé. C’est pas compliqué, ils prennent mon concept. Le signe de paix est mon exclusivité exclusive! Je pensais même le faire breuveté.

Blague à part, voici les campagnes actuellement affiché par v télé.

ben-copie1photoMarioVALRIE~1


BMW – l’ultime attraction

Une image vaut mille mots

bmw - l'ultime attrationbmw - the ultimate attraction
http://www.welaf.com/


La publicité du téléphone orgasmique

Comme vous avez été plusieurs personnes à s’interesser à la publicité interdite de Sprite, je reste dans le même registre mais avec un petit retour en arrière. Le fameux téléphone vibrant. Si je ne me trompe, corrigez moi svp, mais je crois bien que cette publicité marquait le temps de Motorola.


Twitter piraté, Google sur la sellette

Article de De Charlotte RAAB (AFP)
Lien vers l’article

NEW YORK — Le géant de l’internet Google, promoteur le plus en pointe de l’informatique dématérialisée, était sur la sellette après que le site de micro-blogs Twitter, client de ses applications pour entreprises, eut retrouvé toute sa stratégie divulguée sur internet.

L’affaire, qui met en émoi la Silicon Valley, a été révélée par le co-fondateur du site Biz Stone avec un message au titre humoristique sur le blog de sa société : « Twitter, encore plus ouvert que nous ne le souhaitions ».

Un bloggeur français, Korben, et le site spécialisé TechCrunch ont eu accès à des centaines de documents, et toute la stratégie de Twitter, telle qu’elle se présentait en février du moins, s’est retrouvée divulguée.

M. Stone a eu beau dédouaner Google –« Cette attaque n’avait rien à voir avec une vulnérabilité des applications Google, que nous continuons d’utiliser », l’affaire a suscité des doutes. Suspicions d’autant plus gênantes pour Google que celui-ci multiplie les initiatives pour pénétrer le marché des entreprises.

L’informatique dématérialisée (« cloud computing »), qui consiste pour une entreprise à utiliser la puissance de calcul et de stockage disponible sur l’internet pour réduire ses dépenses en matériels informatiques, est le nouvel enjeu de la guerre que se livrent Google et les groupe de hautes technologies.

Evan Williams, autre co-fondateur de Twitter qui a également vu son compte piraté, a confié que l’affaire l’avait ébranlé. « Je suis alarmé de voir à quel point nous sommes, pour la plupart d’entre nous, vulnérables sur le net ».

Un porte-parole de Google, Andrew Kovacs, a souligné qu’il était de la responsabilité de chaque entreprise de veiller à ce que les mots de passe permettant d’accéder aux documents stockés sur internet ne tombent pas entre des mains extérieures. Google « fournit aux administrateurs (de réseau d’entreprise) des outils pour aider à mettre en place des mots de passe sécurisés ».

En l’état, « moi je n’utiliserais pas Google Apps » dans une entreprise, a déclaré Johannes Ullrich, directeur informatique d’un organisme spécialisé dans la sécurité informatique, SANS Internet Storm Center.

M. Ullrich estime qu’il revient à Google d’investir lui-même dans la sécurisation de son utilisation, plutôt que de se contenter de conseils.

Il suggère que le groupe assume lui-même les coûts des dispositifs sécurisés, comme ceux qui permettent de changer un mot de passe toutes les 30 secondes. Un système onéreux pour des petites entreprises, qui peuvent avoir à payer 50 dollars par an et par utilisateur pour une telle sécurité.

Un responsable de la société de sécurité informatique McAffee, Joris Evers, a pour sa part appelé à se méfier de certains services d’aides à la mémorisation de mots de passe, qui peuvent eux-même être piratés.

« S’ils ne sont pas correctement conçus et utilisés, ils peuvent être un maillon faible de la sécurité », a-t-il indiqué, recommandant également de varier au maximum non seulement les mots de passe, mais aussi les moyens techniques pour se les rappeler (avec des questions du type : quelle est votre ville de naissance/ le nom de jeune fille de votre mère/ de votre premier animal domestique, etc.).

« Dans le monde de réseaux de socialisation actuel, il y a beaucoup plus d’informations personnelles qu’avant qui circulent sur le web, choisissez donc une question dont la réponse ne se trouve pas sur MySpace, Facebok ou Twitter », recommande-t-il.